Les 6 bonnes raisons des Escortes-Girls de s’y mettre 

Le peeling fait à la maison est un incontournable à Paris, la ville du glow. De nos jours, il est dans toutes nos salles de bains avec une seul vraie garantie, une belle peau. 

1, il a tout piqué aux dermatos
Acides de fruits —AHA et BHA—vitamine C, ces molécules font partie depuis longtemps de l'armement des dermatologues esthétiques. De nos jours, le peeling maison nous offre ces riches effets pour trois fois rien ! Avec la démocratisation des prix, il remet ces actifs Å notre portée tout en donnant un sacre coup de vieux aux gommages mécaniques Å grains, irritants lorsqu'ils sont mal utilises. Lui, en revanche, garantit une exfoliation progressive, douce et naturelle. Nota Bene La good news ? Sa formulation est utilisable par tous les types de peau — de l'acnéique Å l'épiderme 

Le plus mature—et toutes les carnations — de la plus claire Å la plus foncée. Même les plus sensibles pourront l'appliquer, Å condition de faire un test de sensibilisation pour observer les éventuelles réactions cutanées. Seule contre-indication, les peaux ultra-réactives. 

2, il fait écho aux filtres insta
Et par conséquent, il nous parle ! A l'ere des selfies, de Netflix et des Oscars ou le grain de peau des stars et autres influenceuses est scrute de près, le glow est plus qu'une tendance, c'est une source de fantasme et d’inspiration pour les hommes qui rêvent d’une jolie Escort-Girl. Le Graal ! Comme un poing levé contre le voile terne dû à la pollution, aux métaux lourds ou au réchauffement climatique... La purification de la peau comme geste de rébellion ? Et pourquoi pas ? Nota Bene Que l'on soit fan du filtre Clarendon, Crema, ou de l'appli Huji, la seule chose à maîtriser, c'est ça : les AHA aiment les peaux sèches qui, au microscope, présentent des squames « temisseurs » d'éclat, tandis que les BHA s'entendent à merveille avec les épidermes mixtes, à tendance grasse, car ils s'infiltrent au fond des pores, nettoient tout sur leur passage — sébum + peaux mortes — pour créer le teint parfait à la Kylie Jenner. 

3, il ne déçoit jamais.
Depuis quelque temps, le peeling maison a pris un tournant quasi branché : En lotion ou sous forme de pads imbibés, ultra easy à utiliser, il plonge directement dans la vague du « less is more ». Sur son CV, pas plus d'une dizaine d'ingrédients infusés dans une solution au pH doux, éventuelle-ment enrichis de substances apaisantes pour contrebalancer les effets potentiellement « décapants » de ce nouveau geste de beauté. Nota Bene Le peeling maison coche toutes les cases ! D'abord,. Lissage et une douceur de peau qui se voient dès le lendemain. Au bout de trois semaines, une nette diminution des boutons, des imperfections et des points noirs. En quatre semaines, les ridules s'estompent. En deux mois, on est au sommet, avec un vrai coup de balai sur les taches pigmentaires, les cicatrices d'acné et le teint brouillé. Ce serait dommage de s'en passer, non ? 

4, il n'est pas prise de tête.
Facile et rapide, telle est sa devise ! Le peeling maison s'utilise le soir, sur une peau parfaitement nettoyée/démaquillée, et sèche. Pour faire connaissance, on l'applique d'abord deux fois par semaine puis, on augmente la cadence. Ça picote ? C'est normal, surtout si on teste les lotions dosées à plus de 5 % d'AHA. En principe, la peau s'habitue vite (c'est sa gym à elle.), mais si les sensations d'inconfort persistent, on arrête le traitement. Par souci d'économie, on peut l'appliquer du bout des doigts, avec des massages circulaires... Car tous les facialistes le disent : une belle peau, c'est une peau éveillée, manipulée et renouvelée. Nota Bene On utilise ce soin, en cure de nuit et de choc, pendant un mois, le temps d'un renouvellement cellulaire idéal. À faire quatre à cinq fois par an pour les peaux mixtes à grasses, une à deux fois par an pour les peaux sèches ou fragiles. Seule limite, le degré d'ensoleillement : en rabotant la protection physique que représentent les cellules mortes, le peeling photo sensibilise la peau face aux UV, d'où l'obligation de porter un solaire de ville le temps du traitement. Et bien entendu, on ne le cumule pas avec. Exfoliant classique ou une crème contenant du AHA, du BHA ou du PHA. 

5, il a remporté un oscar.
Si on a suivi les derniers Oscars, on sait que Laura Dern a remporté celui de meilleur second rôle dans Mariage Story et qu'elle irradiait. Les autres comédiennes aussi, et peu importe leur âge. En coulisses, cet éclat est le fruit d'un facialiste danois, Ole (prononcer « Hula ») Henriksen, sur-nommé Mister Hula Glow par Laura en personne. Il s'est tout d'abord spécialisé dans l'acné, puis sur la transformation et l'équilibre cutané, jusqu'à parvenir à ce glow cher aux stars. Son succès vient d'un constat simple : pour absorber la lumière, il faut une surface lisse comme une nectarine, avec des pores resserrés et avec un grain de peau fin. Aujourd'hui, de Charlize Theron à Shakira, elles sont toutes folles de sa lotion de nuit, haute-ment blindée en AHA. Nota Bene Los Angeles = ensoleillement maximal. Les stars sont disciplinées et ne sortent jamais sans écran. Le minimum syndical pour nous ? Un SPF 30 minéral, stable toute la jour-née, à l'inverse des filtres chimiques, et qui aura l'avantage de rester à la surface de la peau. Ensuite, un léger make-up et c'est bon. Dans tous les cas, attention au vent, à la clim, à la chaleur qui fragilise la peau et exige un bon soin hydratant. 

6, il chantonne aux cellules des Escortes-Girl (et des hommes) Sur les 2 200 milliards de cellules qui nous constituent, 85 % proviennent des kératinocytes : elles naissent dans les couches très profondes de l'épiderme et refont surface progressivement, en vingt-huit jours, jusqu'à la surface de l'épiderme, où elles se transforment en cornéocytes. L'âge, les facteurs extérieurs, la fatigue... Ralentissent ce cycle jusqu'à trente-sept jours. Or, plus on garde ces cornéocytes (cellules vieillies), plus on fait « vieille » : teint terne, toucher rugueux, avec en prime une mauvaise réflexion de la lumière. Le peeling maison va balayer toutes ces peaux mortes, invisibles à l’œil nu. Et déclencher de « bons » événements en cascade : en effet, une peau lisse et uniforme envoie le message " vite ", il faut produire de nouvelles cellules toutes fraîches ! ». Nota Bene En stimulant le renouvellement cellulaire et la micro-circulation, le peeling augmente le « matelas » de collagène et d'élastine, le secret des belles peaux.