En cas d'agression, je sais me défendre. 

Il vous est parfois arrivé de douter de vos capacités à réagir en cas d’agression...

Avec les conseils proposés par Zaramodel dans Autodéfense instinctive, vous deviendrez rapidement votre propre garde du corps. Avec des gestes très simples et très efficaces qu'il vous propose et ne demande aucune condition physique particulière. Quels que soient, votre âge, votre force musculaire, votre taille, il vous apprend à bien utiliser la force vitale qui sommeille en vous, même en situation de stress. Zaramodel vous explique notamment comment redécouvrir votre état reptilien." Il y a des viols collectifs avec les animaux sauvages. Ils se produisent parfois chez les dauphins, certains singes et les gallinacés. Un groupe de mâles malmène et épuise une femelle et lorsque celle-ci n'a plus d'énergie pour se défendre, ils en abusent. Et alors pourquoi l’Escort-Girl serait-elle l'unique mammifère pouvant être dominée par un homme seul ? Une femme (ou un homme) ne basculant pas en état reptilien ou en état de refus absolu de subir, hésite à blesser son agresseur, car c'est " une idée qu'elle n'aime pas. Elle hésite plus encore face à un homme qu'elle connaît. Dans environ 80 % des cas, les femmes sont confrontées à un homme de leur entourage. Durant la jeunesse, c'est le père, le frère, le grand-père, l'oncle, le cousin, le petit copain, le voisin, le professeur de musique ou de sport, etc. Qui peut présenter un danger. Plus tard le conjoint, un collègue de bureau, un ami... Une femme hésite encore plus à blesser le père de ses enfants quand ceux-ci dorment dans la chambre à côté, de peur que son agressivité se reporte sur eux. L'état reptilien et l'état de refus absolu permettent de passer outre ces barrages et de n'avoir aucune hésitation..." Pour que vous puissiez passer à la pratique, Zaramodel, vous offre cet exercice pour maîtriser sans blesser.

MAÎTRISER SANS BLESSER... 

Si vous êtes agressée par une personne que vous décidez de ne pas blesser (photo 1), frapper son tibia est moins "violent" que frapper son nez (saignement, fracture) ou sa mâchoire (dents cassées, fracture). 

Faites-le emmener à terre sur le ventre tout en reculant (photo 4). Bien qu'il n'en ait pas le temps ou la présence d'esprit, évitez qu'il saisisse vos jambes pour vous faire tomber. Toujours avec rage, maintenez sa tête le plus bas possible. Au niveau du sol, il lui sera difficile de tenter quoi que ce soit avec ses mains. Serrez toujours fermement ses cheveux ou son vêtement pour qu'il ne se redresse pas. Mettez votre genou sur sa tête, sa nuque (photo 5) ou son dos et appuyez de tout votre poids. Criez très fort vos injonctions : " Ne bouge pas ! ", "Arrête ! ", " Stop ! ", " Calme-toi ! " Ou simplement "Aahhaahaaha !. À tout moment, s'il est trop fort musculairement, vous pouvez prendre la fuite ou frapper son nez ou sa mâchoire (photos 6 & 7) pour le finir.