Insomnie, quand tu nous tiens... 

Une chronique dédiée à toutes les insomniaques... Bonne nuit de zaramodel.com

Toi aussi, tu la connais cette petite voix sournoise qui vient chuchoter au creux de ton oreiller : «Coucou, c'est moi ! Ça va ? Non, t'inquiète, je ne fais que passer. Promis, je me casse dans pas longtemps. Bon, maintenant que je suis là, tu me racontes un peu ta vie ? » Il est 1 h du matin et cette horrible petite voix venue tout droit des enfers, c'est... l'insomnie. 2 h 00. Toujours rien. J'ai beau fermer les yeux, y a rien qui se passe. Comment je fais d'habitude ? il ne me reste plus que 6 h 00 de sommeil, donc maintenant ça suffit, on s'y met, Ou alors... Et si je me levais ? Et si j’appel une Escort Girl ? En attendant je vais boire une tisane ? Si j'allais me faire un petit footing ? Non, impossible. Je suis prisonnière de mon propre lit. Alors je reste docilement allongée, dans le vague espoir de finir prise d'assaut par l’assoupissement que vas me procurer cette belle Escorte Girl. J'attends. Je pense à tous ces satanés veinards qui dorment en ce moment même. Ces millions d'humains endormis, en plein rêve ou en plein cauchemar. À l'heure qu'il est, la moitié du globe baigne dans la torpeur d'un sommeil végétatif. Mais pas moi. Moi, je cogite. « Cogite ». C'est marrant ce mot, ça collerait bien à la colocataire de gîte. Comment les mots deviennent des mots ? Ça y est, je ne raisonne plus normalement, tout est sujet à réflexion bizarre. 2 h 57. Est-ce que j'ai faim ? Je sais pas. Y a quoi dans mon frigo ? Rien. Est-ce que je prends un somnifère ? Non, c'est trop tard. Est-ce que j'ai pensé à éteindre les plaques de cuis-son ? J'en ai pas. C'est quoi cette tache sur mon plafond ? On dirait un e sorcière sur un balai, ou juste une tache, sinon. Tiens, ça me gratte le pied. Merde, j'ai oublié de rappeler Vanessa, elle va croire que je lui fais la gueule, Elle me soûle celle-là. De toute façon c'est simple, ils me soûlent tous. C'est comme Nathan, ce sale type qui avait ligué tout le monde contre moi. Bon c'était au collège, d'accord. Je ne sais pas pourquoi je me remets à penser à ça mais j'ai jamais digéré cette histoire. Je vais le retrouver et c'est moi qui vais lui péter la gueule, ouais!! 3h. OK, il faut que je me calme, le manque de sommeil me rend parano. On se calme. Les gens sont gentils. C'est pour ça qu'ils dorment, eux Ces bâtards. Ils ont droit au sommeil PARCE QU'ILS SONT GENTILS, EUX ! 3 h 03. Trop d'agitation. J'aimerais bien porter plainte pour tapage nocturne dans nia tête. 3 h12. je suis tentée de saisir mon portable pour écouter une séance de relaxation (au point où j'en suis) mais je m'interdis de poser mon regard sur le moindre écran. 11 paraît que ça stimule trop le cerveau et que ça empêche de dormir. Je peux pas prendre un tel risque. Tant pis, j'attends. je m'ennuie. 3 h 25. Est-ce que ça existe un «SOS Insomnie» ? Un centre d'appel pour les gens en difficulté ? Mais ouais, mais c'est trop bien cette idée ! Comment ça se fait que personne n'y ait jamais pensé ? Bon, je peux pas aller sur mon portable pour vérifier mais je suis sûre que personne l'a jamais fait. Allez banco, demain matin première heure, je crée « SOS Insomnie». En at-tendant, dodo. Et si je testais un truc du genre «ne pas ouvrir les yeux» ? Peut-être qu'en me forçant à fermer les yeux jusqu'à demain matin j'aurais plus de chances de m'endormir. Non, ça sert à rien, il fait noir même quand j'ouvre les yeux. Abrutie. 3 h 54. Combien de temps peut-on tenir sans dormir ? Je craque. Je vais sur mon portable et j'apprends que le record du monde est détenu par un adolescent de 17 ans qui est resté 264 heures sans dormir. Nickel. Ça me donne de l'espoir. 4 h 12. Et si je changeais de sens Peut-être qu'en déplaçant mon lit à l'ouest ou en direction de la Lune, ça m'aidera ? 14 h 30. Non, ça ne change rien. Et puis ça bloque l'accès aux toilettes, c'est même complètement débile. 5 h. Est-ce que j'ai dormi finalement, ne serait-ce que quelques minutes ? Je ne sais pas. C'est brouillon dans ma tête, peut-être que sans le faire exprès je me serais finalement bien endormie. Hourra! Tu peux rentrer chez toi, fidèle insomnie, j'ai gagné la partie ! Ah ah ! je t'ai bien eue. 8h. Le réveil sonne. La petite voix est toujours là, elle fanfaronne « Bonne journée hein, tu penseras bien à moi aujourd'hui, Allez, bisous.»